Vision

L’industrie alimentaire belge souhaite évoluer vers un secteur environnementalement neutre. Pour ce faire, elle compte d’abord limiter au maximum l’impact de son activité propre. Ensuite, elle verra comment elle peut contribuer à la diminution de l’impact environnemental des produits alimentaires tout au long de la chaine :

1. Limiter la consommation des ressources

Les ressources naturelles, même lorsqu’elles sont renouvelables, sont de plus en plus limitées, tant au niveau local que mondial. C’est pour cette raison qu’elles doivent être utilisées avec parcimonie et que le gaspillage doit être évité. L’industrie alimentaire focalise ses actions sur trois ressources essentielles :

  • Les produits agricoles ou la biomasse agricole, qui sont les matières premières de base
  • L’eau, ingrédient indispensable pour de nombreux produits et essentiel pour assurer une bonne hygiène
  • L’énergie nécessaire pour la préparation, la stérilisation, la cuisson, le refroidissement, le conditionnement ou le stockage des aliments

2. Limiter les émissions dans l’air et dans l’eau

Lorsqu’elle exerce son activité, une entreprise alimentaire engendre forcément des émissions qui ont un impact sur l’environnement. Il s’agit essentiellement de CO2 rejeté dans l’atmosphère et de diverses matières rejetées via les eaux usées.

Dans la mesure où le réchauffement climatique est devenu une préoccupation majeure à l’échelle planétaire et que la qualité de l’eau est un élément essentiel pour le secteur, l’industrie alimentaire a plus que jamais pour objectif de poursuivre la diminution de ces émissions.

3. Optimaliser les emballages

Pour un produit alimentaire transformé, l’emballage est indispensable. Il permet le transport d’un endroit à un autre, protège le produit et évite les contaminations. Il permet également de limiter drastiquement les pertes alimentaires.

Vu la quantité importante de produits alimentaires mis sur la marché, l’industrie alimentaire utilise beaucoup d’emballages. Mais elle recherche des solutions alternatives. Dans un contexte de limitation des ressources naturelles disponibles, la prévention et le recyclage doivent être optimalisés.

4. Respecter l’environnement tout au long de la chaine de production

Les produits alimentaires ont un impact environnemental tout au long de la chaîne alimentaire, de la production à la consommation. En étant au centre de cette chaîne, l’industrie alimentaire contribue à cet impact, tout comme l’agriculture, le transport, la distribution, les consommateurs…

C’est pour cette raison que l’industrie alimentaire s’associe avec l’ensemble de ces acteurs. L’industrie estime que tous les produits alimentaires ont leur place dans un régime alimentaire équilibré à partir du moment où les mesures sont prises pour diminuer leur impact environnemental global.